Emission de radio : « La campa », la face la plus dure de l’émigration espagnole

L’expansion des bidonvilles en France aux années 60’s attire l’attention de la presse nationale et internationale. Surtout aux pays dont ses citoyennes ont conformée le fluxe le plus grand des émigrants. En face au problème l’Espagne a commencé une série des émissions destinées à présenter le phénomène de l’immigration. Ils ont dénoncé les conditionnes insalubres des espagnoles pour exiger au gouvernement de réagir et d’intervenir au problème.

De ces émissions, l’un de plus populaires a été présenté par Radio Paris. Il était réalisé par le journaliste  Julian Antonio Ramirez Hernando, qui a effectué de reportages sur la vie des immigrants.  Il a interviewée aux habitants de bidonvilles de Paris avec le but de donner la voix aux marginés et signaler la précarité dont ils ont vécu.

On présente les trois épisodes dédiés à La Campa, appelé « La face, la plus dure, de l’émigration espagnole »  Font : Université d’Alicante. Bibliothèque Universitaire. Phonothèque.

Partie I

http://devuelvemelavoz.ua.es/devuelveme-voz/visor.php?fichero=5104.mp3&idioma=es

Partie II

http://devuelvemelavoz.ua.es/devuelveme-voz/visor.php?fichero=9533.mp3&idioma=es

Partie III

http://devuelvemelavoz.ua.es/devuelveme-voz/visor.php?fichero=9539.mp3&idioma=es

 

Monde enfantin et précarité

Cette photo met en perspective les propos de cette partie de l’exposition, dédiée aux conditions de vie précaires dans le bidonville de La Campa  avec le propos général de l’exposition. On y voit la boue, la saleté, les déchets et les abris de fortune qui forment les rues et les allées du bidonville. Malgré ce fond difficile on peut apercevoir un panneau de carton avec les personnages de bande dessinée Astérix et Obélix qui tranche avec le reste et nous rappel que le bidonville est aussi un territoire d’enfance.