ATD Quart Monde, un mouvement du refus de la misère

Agir Tous pour la Dignité Quart Monde

« Les pauvres sont les créateurs, la source même de tous les idéaux de l’humanité, car c’est à travers l’injustice que l’humanité a découvert la justice, à travers la haine, l’amour, à travers la tyrannie, l’égalité de tous les hommes » Père Joseph Wresinski, 1976, Congrès de la famille du Quart Monde.

Le mouvement ATD Quart Monde est créé en 1957 par le père Joseph Wresinski, un prêtre diocésain français, affecté au camp de relogement à Noisy-le-Grand fondé par l’Abbé Pierre et le mouvement Emmaüs. C’est le 14 juillet 1956 qu’il rejoint les 252 familles présentent dans ce camp. Il écrira plus tard : «  Ce jour là, je suis entré dans le malheur ». Le père Wresinski consacre alors tout son temps et toute son énergie pour donner une reconnaissance à ces personnes, une dignité.

C’est à partir du camp de Noisy-le-Grand que le mouvement d’ATD Quart Monde s’étend progressivement : tout d’abord à la région parisienne avec une intervention à La Campa à La Courneuve ou encore aux Francs-Moisins à Saint-Denis. Ensuite, le mouvement se propage dans le reste de la France et jusqu’aux États-Unis, à New-York, en 1964.

L’objectif du mouvement est d’éradiquer l’extrême pauvreté en s’engageant à transformer les mentalités de chaque citoyen car ils en sont les premiers acteurs. En chiffres, le mouvement ATD Quart Monde c’est : 5 continents, 29 pays, 370 volontaires permanents, 5000 alliés et militants, 100 000 correspondants.

ATD Quart Monde ne fait pas de distributions (de type alimentaires ou vêtements) mais mène des actions dans la durée pour amener un changement de regard de la société sur ce phénomène de pauvreté et d’exclusion. « Nous ne sommes pas là pour gérer la misère mais pour la détruire » – Père Joseph Wresinski.