Ces photographes qui ont immortalisé une page de l’histoire…

Si à l’origine, la photographie était utilisée par les peintres comme aide pour leurs travaux, elle devint rapidement un moyen d’expression à part entière pour les artistes.

Ainsi, le réformateur social Jacob Riis (photographe et journaliste) a vu en celle-ci un moyen de diriger l’attention du public sur la pauvreté et la souffrance. En 1880, il a commencé à prendre en photo les quartiers pauvres de New York à la tombée de la nuit. On dit que ses clichés ont motivé certaines réformes entreprises par Théodore Roosevelt à son arrivée à la Maison Blanche. Autre exemple, la force persuasive d’une série de photographies de paysages, prises par William Henry Jackson (peintre, photographe et explorateur américain) a amené le congrès américain, en 1872, à faire de Yellowstone le premier parc national américain. Plus récemment, Yann Arthus-Bertrand (photographe, reporter, documentariste et écologiste français) entreprend de faire l’inventaire des plus beaux paysages du monde vus du ciel. Son credo : « Témoigner de la beauté du monde et tenter de protéger la Terre », un projet qu’il entreprend en 1994 avec le parrainage de l’Unesco.

La vulgarisation de la photographie au travers des territoires est un révélateur de l’engouement de la population pour cette technique. La rapidité de cette propagation permet d’analyser et de mettre en évidence la prédisposition du pays à recevoir un procédé de diffusion de masse pour les images.

Permettant à chacun la possibilité d’immortalisé des moments présents comme un acte de patrimonialisation.

C’est ainsi que plusieurs photographes, professionnels et amateurs, ont eu l’idée et l’envie de réaliser des images du bidonville de La Campa. Nous laissant alors entrevoir une page de l’histoire bien souvent oubliée.

Nous posterons prochainement des articles sur les différents photographes ayant contribué à ce travail de mémoire, tel que Claude Dityvon, Loik PratMiroslav Marik et d’autres… qui nous ont permis la réalisation de l’exposition : « Territoire d’enfance ».


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.