« Regarde-là ma ville, elle s’appelle Bidon… Bidon, Bidon, Bidonville »

En réaction au phénomène grandissant des bidonvilles français, des artistes tel que Claude Nougaro se sont engagés à travers les textes de leurs chansons…

Paroles de la chanson Bidonville, 1965

Regarde-la ma ville

Elle s’appelle bidon

Bidon, bidon, Bidonville

Vivre là-dedans c’est cotton

Les filles qui ont la peau douce

La vendent pour manger

Dans les chambres l’herbe pousse

Pour y dormir faut se pousser

Les gosses jouent mais le ballon

C’est une boite de sardine, bidon

Donne-moi ta main camarade

Toi qui viens d’un pays o les hommes sont beaux

Donne-moi ta main camarade

J’ai cinq doigts moi aussi

On peut se croire égaux.

Regarde-la ma ville

Elle s’appelle bidon

Bidon, bidon, Bidonville

Me tailler d’ici,quoi bon.

Pourquoi veux-tu que je me perde

Dans tes cits,quoi a sert !

Je verrai toujours de la merde

Mme dans le bleu de la mer

Je dormirais sur des millions

Je reverrai toujours bidon

Donne-moi ta main camarade

Toi qui viens d’un pays ou les hommes sont beaux.Donne-moi ta main camarade

J’ai cinq doigts moi aussi

On peut se croire égaux.

Serre-moi la main, camarade

Je te dis au revoir

Je te dis à bientot 
Bientot, bientot

On pourra se parler, camarade, 
Bientot, bientot

On pourra s’embrasser, camarade, 
Bientot, bientot

Les oiseaux, les jardins, les cascades, 
Bientot, bientot

Le soleil dansera, camarade 
Bientot, bientot

Je t’attends, je t’attends, camarade

Claude Nougaro


Une réflexion sur « « Regarde-là ma ville, elle s’appelle Bidon… Bidon, Bidon, Bidonville » »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.