La ligne du temps : ATD Quart-Monde & la Fondation Musée Schlumberger

Mouvement ATD Quart-Monde & Fondation Musée Schlumberger © Jennifer, parcours CECS
Mouvement ATD Quart-Monde & Fondation Musée Schlumberger
© Jennifer, parcours CECS

L’exposition « Le Retour de la Mémoire » mêle deux terrains d’investigation qui sont le Mouvement ATD Quart-Monde et la Fondation Musée Schlumberger. Afin de situer leurs actions et les événements importants de la vie de ces deux institutions, nous avons réalisé une frise chronologique, une ligne du temps commune à ces deux dernières.
Les dates qui y figurent font parties de l’historique de nos partenaires : du côté d’ATD Quart-Monde, vous pouvez accéder à l’ensemble de l’histoire du Mouvement sur leur site Internet ; et du côté du Musée Schlumberger, vous retrouverez des informations sur leur site Internet.

Pour constituer cette frise, nous avons choisi les dates les plus pertinentes. Ainsi, à la constitution de la frise, nous avons réalisé que la chronologie de nos deux terrains se situait sur le même temps : des années 1910 à nos jours. Par exemple, la figure du Mouvement ATD Quart-Monde, le Père Joseph Wresinski, est né en 1917 ; et un des frères Schlumberger, Conrad, procède en 1912 à ses premiers essais de sa méthode de prospection électronique. De même, c’est grâce à cette ligne du temps que nous pouvons mettre en lumière l’année 1970 : c’est à cette date que le Château de Crèvecœur est acheté par les familles des deux frères Schlumberger et c’est aussi à cette date qu’ouvre la première cité de promotion familiale à l’emplacement du camp à Noisy-le-Grand. Cette date est très importante pour nos deux terrains.

On peut ainsi dire que c’est à ce moment que commence le travail de mémoire pour ces deux institutions. Pour la Fondation Musée Schlumberger, l’achat de ce château et la création d’un musée pour honorer le travail des deux frères, est un réel effort de conservation et de mise en valeur de leur mémoire. En effet, à partir des années 1960, la direction de la firme internationale Schlumberger n’est plus aux mains de la famille, il n’y aura donc plus aucune trace de la famille Schlumberger à partir de ce moment là. D’où la création de ce musée, en Normandie, là où tout a commencé pour les deux frères. Pour le Mouvement ATD Quart-Monde, la création de la cité de promotion familiale à l’emplacement même du camp témoigne également de ce souci de conservation de la mémoire : ici il y avait un camp, maintenant une cité de promotion. Cette dernière témoigne, encore aujourd’hui, de l’existence à une époque du camp du Château de France.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.