Notre méthode d’enquête sur le terrain

Après s’être documentées, avoir sélectionné les enquêtés (étape 1 et 2 du panneau figure d’enquêteur mémoriel dans notre exposition) et négocié les conditions de réalisations de nos entretiens, nous sommes parties sur le terrain avec notre grille de questions. Sur une période de trois mois, d’octobre à décembre, nous avons pu rencontrer quelques enquêtés.

Nous avons fait le choix de mener des entretiens semi-directifs enregistrés en laissant l’enquêté s’exprimer le plus possible. L’entretien semi-directif favorise une forme de discussions, contrairement à l’entretien directif qui instaure plutôt les fameuses « questions-réponses » qui peuvent installer un climat froid lors de l’entretien. Nous rebondissions tout de même sur les propos les plus pertinents énoncés par l’enquêté, sans trop le couper, soit dans l’immédiat, soit quelques instants après. De plus, interroger des individus, qui nous sont inconnus, sur des souvenirs très personnels, un passé douloureux ou empli d’espérance, n’est pas chose aisée. Il faillait donc montrer à l’enquêté une forme d’écoute et de respect.

Une prise de notes intense pendant l’entretien nous a été très utile : expression du visage, langage corporel, mots prononcés à plusieurs reprises, etc. Au sortir de l’entretien, une notation des impressions à chaud est également très importante. Ces prises de notes nous ont été capitales au moment de la retranscription. Souhaitant exploiter le spectre des émotions, elles permettaient de mieux interpréter les silences, les intonations de voix, et autres choses non perceptibles en tant que telles sur le coup.

Nous partagions en quatre parties, une pour chacune, les entretiens à retranscrire dans son intégralité pour la semaine suivante. Et notions nos impressions, les extraits pertinents et nos analyses en marge durant la retranscription. Ces prises de notes associées aux retranscriptions nous ont servi dans le choix des extraits à mettre en exposition, du type de mémoire qui en découle et les émotions associées.

Vernissage d'exposition le 04/02/2014 à 12h00 au Café Expo. Service Culturel de l'Université Paris Nord XIII. Villetaneuse © Parcours Conception d’événements et Circulation des savoirs.
Vernissage d’exposition le 04/02/2014 à 12h00 au Café Expo. Service Culturel de l’Université Paris Nord XIII. Villetaneuse
© Parcours Conception d’événements et Circulation des savoirs.

Il est à noter que ces témoins n’ont pas forcément relu les extraits d’entretiens sélectionnés. Cependant, ils ont été informés dès la négociation des conditions d’entretiens d’une possible mise en exposition et ont donné leur accord.


Marika

More Posts

Follow Me:
Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.