Le Projet 2009/2010

De nos jours, nous avons tous en tête les images de bidonvilles venues d’Inde ou des favelas d’Amérique du Sud. Mais il n’est pas nécessaire d’aller dans des pays aussi exotiques, la France disposant de sa propre histoire en la matière. En effet, l’appel de main-d’œuvre étrangère pour la reconstruction du pays à la suite de la seconde guerre mondiale, déclancha un afflux de population étrangère. Toutefois, le nombre de logements construits n’était pas propice à un accueil massif et l’on assista alors au développement d’habitations précaires. La prolifération des bidonvilles en France est une résultante de cette problématique.

Le projet de ce blog est de présenter cette histoire à partir de l’exemple particulier du bidonville de La Campa, qui se situait à La Courneuve.

Dans le cadre de notre projet « En deçà de l’écran radar », nous essayons de dépasser la vision du « phénomène bidonville », globalisant et observé de loin. Ce point de vue a en effet le désavantage de rester à un niveau de détails insuffisant pour l’étude optimale du sujet.

Nous avons choisi de traiter le sujet de La Campa en partant avant tout des habitants de ce site. Les raisons les ayant poussés à venir en France, leur perception du bidonville, leur ingéniosité, les stratégies d’adaptation à la misère et la saleté sont autant de portes d’entrée possibles pour comprendre les réalités de cette enclave communautaire en milieu urbain.

De fait, l’approche détaillée retenue permet d’affiner notre lecture et notre compréhension du sujet. Elle a également pour objectif  une certaine « réhabilitation », une mémoire de ces populations ayant marquées quoi qu’on en pense l’histoire de la Seine-Saint Denis. Une époque refoulée qui s’avère pourtant d’actualité pour celui observant la résurgence de nombreux bidonvilles aux abords de nos villes franciliennes.

L’équipe de ce blog est constituée des cinq étudiants du Master 2 « Dynamiques Culturelles: politiques, espaces, pratiques », spécialité « Conception d’Evènements et Circulation des Savoirs » (CECS) de l’Université Paris 13.

Cette formation nouvellement créée sous la direction d’Emmanuel Paris, est orientée vers la conception et la mise en place d’évènements liés à la valorisation des savoirs, savoir-faire et expériences vécues des habitants d’un territoire.

Pour l’année 2009/2010 le thème abordé est « En deçà de l’écran radar ». Avec ce thème, l’équipe pédagogique du Master et nous-mêmes souhaitons défendre l’idée selon laquelle il faut concevoir en priorité des outils de communication des savoirs (savoirs scientifiques, mais aussi savoirs pratiques, expériences vécues) qui puissent circuler à l’intérieur d’un territoire. En effet, le savoir n’est pas uniquement un énoncé produit par les savants; tout un chacun sait quelque chose qui peut intéresser autrui. La difficulté est donc de permettre aux uns et aux autres de partager ces savoirs.

Le blog « Mémoires de la Campa » -créé sous la direction d’Estrella Rojas, Maître de Conférence en Sciences de l’Information et de la Communication, intervenante  dans la spécialité “Conception d’Evènements et Circulation des Savoirs” (CECS) de l’Université Paris 13. et la participation de Paul de Brem, journaliste scientifique free lance-, apparait alors comme un moyen de visualiser la mémoire des habitants du bidonville « La Campa » à la Courneuve et d’habitants de cette même commune, témoins de l’existence de ce bidonville.

Les étudiants de CECS:

  • BEAR Isabelle
  • LARUE Vincent
  • QUAILLET Raphaëlle
  • RAGAIGNE Stéphanie
  • ROY Emmanuel

L’équipe pédagogique du Master Dynamiques Culturelles Option CECS est constituée par

– UFR des Sciences de la Communication, Paris 13 :

  • Pierre Barboza, mcf infocom
  • David Douyère, mcf infocom
  • Vincent Laborey, mcf associé infocom
  • Claire Oger, mcf infocom
  • Emmanuel Paris, mcf infocom
  • Geneviève Vidal, mcf infocom

– Intervenants extérieurs :

  • Paul de Brem, journaliste scientifique free lance
  • Alexandre Delarge, conservateur, Ecomusée du val-de-Bièvre
  • Nicolas Mangeot, responsable des expositions, Exploradome
  • Olivier Meyer, responsable du Service du patrimoine culturel de Seine Saint-Denis
  • Agnès Parent, conceptrice multimédia, Service des expositions, MNHN
  • Benoît Pouvreau, historien de l’architecture, Service du patrimoine culturel de Seine Saint-Denis
  • Marie-Amélie Picard, Ingénieure d’études, TélécomParisTech
  • Estrella Rojas, mcf infocom, Université d’Artois
  • Anne Ridard, chargée de mission, Chambre du Tourisme 93
  • Hugo Vermandel, designer sonore, La Cuisine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.