Archive vidéo : La Campa, un bidonville de la Courneuve.

Au cours de nos recherches pour l’exposition « Territoire d’enfance », nous avons trouvé un document d’archive audiovisuel sur le site de l’INA, qui parle de La Campa. Aucune informations ne permet de dater ou de nommer les journalistes ainsi que les personnes interviewées.

Le reportage commence par un état des lieux du logement en France, de la croissance démographique et de la problématique difficulté de se loger. A cette époque, il y avait environ 15 millions de français mal logés, un réel paradoxe pour le journalise qui parle de plus de  600.000 logements construits en France en moyenne par an. A cause de l’afflux de travailleurs étrangers, cette situation n’était pas prête d’être résolue. La solution ? Construire des bidonvilles (près de 500.000) et accepter de vivre dans des conditions précaires.

Faisant un parallèle avec les sites touristiques et les immeubles luxueux de Paris, le journalise présente La Campa (à l’époque habitée par plus de 5.000 personnes) comme l’un des plus grands et des plus tristes bidonvilles de la Région Parisienne. Il explique à quel point c’était un « enfer » d’y vivre et tente de montrer, à travers images et témoignages la vie dans ce bidonville.

Malgré les regards hostiles des habitants face au journaliste et sa caméra, quelques personnes ont accepté au contraire, de parler. Maghrébins ou yougoslaves, ils ne trouvaient aucun logement ailleurs. Leur baraque à la Campa était leur chez soi et même si ce n’était guère confortable, chacun tenait à son tas de ferraille qui lui servait d’habitation.

« Avant j’étais à Lyon, un copain m’a écrit et m’a dit de venir à Paris. Je suis venu et je ne pensais pas que c’était comme ça. Je suis là depuis 1 an et demi, je cherche un logement ailleurs mais je n’en trouve pas. On peut trouver dans certains HLM des logements à 40.000 francs, mais c’est beaucoup trop cher pour moi, je gagne dans les 60.000 francs par mois » raconte ce jeune maghrébin.

Un seul point d’eau pour tout le bidonville, des incendies, des détritus… Mais comment en sortir ?

« Je veux sortir mais comment ? Moi je travaille et je gagne suffisamment ma vie, mais le problème c’est le logement. Je peux louer jusqu’à 30.000 francs par mois mais je ne trouve pas ! », S’exprime cet ouvrier yougoslave qui vivait avec sa femme et ses enfants dans une baraque à La Campa.

La spéculation immobilière n’a pas épargné les bidonvilles. Beaucoup comme ce yougoslave travaillent et gagnent bien leur vie mais même avec un salaire moyen de 80.000 francs, il était impossible de quitter cette Campa. Peut-être était-ce encore pénible d’échouer ici par misère ou manque de moyens.

D’autres interviews sont présentés dans le film. Vous pouvez trouver son intégralité le lien ci-dessous. Un extrait de quelques minutes y est consultable gratuitement :

http://boutique.ina.fr/video/CAF93017758/la-campa-bidonville-de-la-courneuve.fr.html

 


Une réflexion au sujet de « Archive vidéo : La Campa, un bidonville de la Courneuve. »

  1. Bonjour,

    Le reportage dont vous faites mention a été réalisé en 1966, par le journaliste belge, Raoul Goulard, pour l’émission 9 Millions (RTBF). Emission de reportage, qui travaillait régulièrement avec son pendant français « 5 colonnes à la une » , c’est pourquoi « Bidonvilles ou la Campa » est accessible sur le site de l’INA …
    Aujourd’hui, c’est la Sonuma qui est en charge de la numérisation et de commercialisation des archives de la RTBF. (http://www.sonuma.be).
    Bien à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.